ALGÉRIE 1982 : le célèbre maillot des Fennecs Madjer et Belloumi à la WC 1982

Maillot rétro ALGÉRIE 1982

Référence : C531

59

Guide des tailles

Comment mesurer

Effacer

Description

Maillot rétro ALGÉRIE 1982 : 100% polyester confectionné en Europe

 

Avant 1982, l’Afrique n’aura pas véritablement brillé en phase finale de Coupe du monde. Ce n’est que lors du Mondial 78 que la Tunisie deviendra la première nation africaine à remporter une victoire. Ce sera face au Mexique sur le score de 3-1. Pourtant, 4 ans plus tard, une autre nation du continent fera parler d’elle. Un voisin de la Tunisie : l’Algérie. Pour de bonnes raisons mais aussi pour d’autres plus injustes et qui bouleverseront la face du football mondial. Retour sur la Coupe du monde 82, une compétition pas comme les autres.

25 juin 1982. Stade El Molinón à Gijón en Espagne. Groupe 2 du Mondial 82. RFA-Autriche. Il est environ 19h quand l’arbitre écossais Bob Valentine siffle la fin de la rencontre. Une sorte de parodie de football qui laisse les 22 000 spectateurs du stade sans voix. Les 2 équipes se qualifient pour le second tour de la compétition. Hormis les principaux acteurs du match, personne n’accepte le fait accompli. En effet, une autre équipe aurait dû poursuivre son chemin dans ce Mondial au détriment de l’une des deux autres : l’Algérie. A la fois honorable et tragique, cette disqualification a fait naître toutes les controverses possibles et inimaginables.

Pour l’heure, ce Mondial 82 aura été incroyable, dans tous les sens du terme. Magnifique par le jeu, surprenant par son déroulement, révoltant pour des faits de jeu honteux. Entre les matchs fabuleux Brésil-Italie ou France-RFA, l’intervention lunaire du cheikh koweïtien Fahad al-Ahmed al-Jaber al-Sabah pour annuler un but de la France pourtant valable, l’attentat de Harald Schumacher sur Patrick Battiston lors de la fameuse nuit de Séville, il y en a eu pour tous les goûts. Au milieu de tout ça, l’Algérie n’était même pas prévu au programme. On s’attendait donc à une élimination sans histoire …

Une génération prometteuse

Qualifiés après un quatrième tour préliminaire face au Nigéria, les Fennecs sortent de deux belles Coupes d’Afrique des Nations en finissant respectivement finalistes en 1980 et demi-finalistes en 1982. La génération émergente de la sélection s’affirme aussi avec un mélange de technique et d’audace, à l’image de Rabah Madjer (et de sa fameuse “Madjer” qu’il inventera quelques années plus tard), Lakhdar Belloumi (considéré comme le créateur de la “passe aveugle”) et Salah Assad (connu pour son “ghorraf”, la cuillère en arabe, un dribble qui rappelle la virgule). Pour le reste de l’équipe, c’est un alliage de solidité (Ali Fergani et surtout Nordine Kourichi, qui est passé par le LOSC) et d’expérience (Mustapha Dahleb, l’ex-grand buteur du PSG notamment). Une belle équipe sur le papier mais sans aucune expérience face au gratin mondial.

Le groupe dans lequel est tombée la sélection algérienne ne présage pas que du bon. Entre l’Autriche et ses deux vedettes, Walter Schachner et Hans Krankl, la RFA, champion d’Europe en titre, et le Chili, qui reste une nation sud-américaine donc potentiellement dangereuse, les Fennecs font figure de petit poucet au vu de leur passif inexistant dans la compétition. Pour le premier match, c’est le plus gros qui sera au rendez-vous : la RFA. Pas un cadeau pour une première ! Du côté des Allemands, on tourne cette entrée en matière à la rigolade. Pour eux, ce ne sera qu’une formalité.

Jupp Derwall, le sélectionneur allemand, promet même de prendre le premier train pour Munich en cas de défaite. Un excès de confiance tellement criant que les Algériens se méfiaient malgré tout. “Un joueur disait même qu’il jouerait contre nous avec un cigare à la bouche. Certains d’entre nous pensaient que c’était un piège psychologique de leur part, qu’ils disaient juste tout ça pour que l’on pense qu’ils ne nous prenaient pas au sérieux mais on n’y croyait pas vraiment, confiait le défenseur Chaabane Merzekane au quotidien anglais The Guardian. Après tout, qui pouvait imaginer que l’équipe d’Allemagne ne préparait pas un match de Coupe du monde avec minutie ?“.

 

Maillot rétro ALGÉRIE 1982 : 100% polyester confectionné en Europe

Informations complémentaires

Tailles

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,